Crit’Air, pourquoi faire ?

L’objectif est de pouvoir contrôler et moduler la circulation routière au gré, entre autres, des pics de pollution dont souffrent les grandes agglomérations. Si quelques véhicules, comme les poids lourds, se voyaient déjà interdire la circulation dans certaines zones depuis quelques années, les zones à circulation restreinte ont été officialisées par décret en juin 2016. Les restrictions de circulation sont déterminées par la commune ou la communauté d’agglomération, de même que les catégories de véhicules et les horaires concernées et signalées par la vignette Crit’air.

La vignette est un autocollant correspondant à une classe de véhicule définie en fonction des émissions de polluants atmosphériques. Il existe 6 catégories de certificats, chacune d’une couleur différente, permettant de favoriser les véhicules les moins polluants.
La vignette Crit’Air concerne tous les véhicules : voitures particulières, deux-roues, tricycles et quadricycles, véhicules utilitaires légers et véhicules lourds dont autobus et autocars. Une fois acquise et apposée sur le pare-brise du véhicule, la vignette est valable pour toute la durée de vie du véhicule.

Quelles sont les zones nécessitant la vignette Crit’Air?

Le certificat est obligatoire seulement dans certaines zones. Paris intra-muros est la première zone de circulation restreinte en France où la vignette est obligatoire entre le lundi et le vendredi, de 8h à 20h, depuis juillet 2017.
Ailleurs en France, la vignette peut être exigée pour circuler lors de certains épisodes de pollution, notamment dans les métropoles telles que Grenoble, Toulouse, Lille, Lyon, Strasbourg… Annecy vient également de l’instaurer pour les périodes de pollution. D’autres villes devraient l’instaurer prochainement.

Comment se procurer la vignette Crit’Air ?

Pour obtenir la vignette, il vous suffit d’en faire la demande en ligne auprès du Service de délivrance des certificats qualité de l’air, et de régler en ligne la (modique) somme de 3,70€, hors frais d’envoi. Vous recevrez le certificat sous huitaine.
Attention, les véhicules contrevenants feront l’objet d’une amende de 68 € pour une voiture particulière et de 135 € pour un autocar.